Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘feed-back’

Dans le cadre de ma fonction de conseil, je suis amené de temps en temps à venir dans une classe observer le déroulement d’un cours ou d’un séminaire. Voici les quelques étapes que je suis. Un livre qui m’a bien aidé pour trouver des dimensions pertinentes d’observation et pour pratiquer un feedback constructif et formatif est celui de Marie-Cécile Wagner (1988), Pratique du micro-enseignement. Mes observations jusqu’à présent se sont déroulées avec des assistant-e-s dans deux contextes différents: une demande spontanée de la part d’un-e assistant-e ou une observation dans le cadre du module de suivi de la formation pédagogique que nous organisons ici à l’UNIL pour les assistant-e-s, il s’agit alors d’un travail d’application de la formation dans un cours ou séminaire.

  1. Je commence par organiser une réunion de préparation (30-45’). La personne décrit :
    • Son contexte (étudiant-e-s, organisation, objectifs du cours/TP/séminaire, modes d’évaluation, stratégies d’enseignement, etc.).
    • Des questions qu’elle se pose ou des problématiques qu’elle rencontre.

    Nous décidons alors ensemble des objectifs de l’observation et du moment à filmer pendant le cours/TP/séminaire (30 minutes normalement – en général ça n’apporte pas grand chose de plus de filmer davantage). Nous décidons aussi de la date du debriefing (pas trop longtemps après l’observation, moins d’une semaine si possible).

  2. Observation filmée en salle de classe (film de 30’). Les cours durent en général 2 X 45′. Ma fiche d’observation (PDF, 36 Ko) est organisée en 4 colonnes: temps, actions de l’enseignant-e, actions des étudiant-e-s, notes à propos des ressources et du matériel utilisés.
    A la fin de la séance, un petit questionnaire (PDF, 36 Ko) pour préparer le debriefing est donné à la personne filmée. Elle le remplit en visionnant le film et me le renvoie par email avant le debriefing pour préparer la discussion. A ce niveau, plusieurs choses que je fais:

    • il est possible que la personne n’aime pas se revoir en vidéo. Je propose alors qu’on regarde ensemble le film lors du debriefing mais elle remplit quand même le questionnaire.
    • je ne donne pas mes notes d’observation, elles me servent uniquement pour préparer de mon côté la séance de debriefing.
  3. Je prépare le debriefing sur base des questions et des représentations de la personne filmée qu’elle a rédigées dans le questionnaire (documentation, idées d’activités à tester, conseils spécifiques, etc.).
  4. Séance de debriefing : discussion sur base des questions posées.
    • Analyse de l’observation : qu’est-ce qui s’est passé ? On reprend ici les réponses au questionnaire et on discute sur base des mes observations.
    • Prise de décision : par la suite, que va changer ou adapter la personne dans son cours/TP/séminaire avec ses étudiant-e-s ?

    Si besoin, je donne de la documentation ou fais un résumé d’une demi page de la discussion de debriefing. Pour le feedback, je n’aime pas trop me mettre en avant. Il me semble que c’est d’abord l’avis de la personne qui compte. Et surtout, l’objectif est que la personne arrive à faire l’analyse elle-même pour éventuellement par la suite réfléchir à sa pratique seule.

  5. Option : une seconde séance d’observation a lieu pour observer les nouveaux éléments discutés qui ont été éventuellement testés avec les étudiant-e-s.

Wagner, M. (1988). Pratique du micro-enseignement. Bruxelles: De Boeck. 

Publicités

Read Full Post »

Actuellement impliqué dans un travail préparatoire à la rédaction d’un memento sur le feedback aux étudiant-e-s, j’ai lu le texte de cette conférence de D. Nicol (2007). L’intérêt de ce texte est de clairement lier évaluation formative et feedback, ce qui n’est pas toujours le cas dans cette littérature. Nicol rappelle ainsi qu’un feedback a pour but d’aider les étudiant-e-s à atteindre des objectifs d’apprentissage fixés au préalable et qu’il devrait donc s’y référer en leur donnant des indications claires sur le parcours qu’il reste à accomplir pour les atteindre. Ceci peut paraître trivial 🙂 mais quand je vous apprendrai qu’il arrive à l’université que des cours d’expression écrite soient évalués au moyen d’examens oraux, vous vous direz probablement comme moi que certaines évidences sont parfois bonnes à rappeler.

Good assessment and feedback practices should:

  1. Help clarify what good performance is (goals, criteria, standards). To what extent do students in your course have opportunities to engage actively with goals, criteria and standards, before, during and after an assessment task?
  2. Encourage ‘time and effort’ on challenging learning tasks. To what extent do your assessment tasks encourage regular study in and out of class and deep rather than surface learning?
  3. Deliver high quality feedback information that helps learners self-correct. What kind of teacher feedback do you provide – in what ways does it help students self-assess and self-correct?
  4. Encourage positive motivational beliefs and self-esteem. To what extent do your assessments and feedback processes activate your students’ motivation to learn and be successful?
  5. Encourage interaction and dialogue around learning (peer and teacherstudent. What opportunities are there for feedback dialogue (peer and/or tutor-student) around assessment tasks in your course?
  6. Facilitate the development of self-assessment and reflection in learning. To what extent are there formal opportunities for reflection, self-assessment or peer assessment in your course?
  7. Give learners choice in assessment – content and processes. To what extent do students have choice in the topics, methods, criteria, weighting and/or timing of learning and assessment tasks in your course?
  8. Involve students in decision-making about assessment policy and practice. To what extent are your students in your course kept informed or engaged in consultations regarding assessment decisions?
  9. Support the development of learning communities. To what extent do your assessments and feedback processes help support the development of learning communities?
  10. Help teachers adapt teaching to student needs. To what extent do your assessment and feedback processes help inform and shape your teaching?

Les quelques conseils de Nicol ci-dessus mériteraient d’être mis en relation avec des exemples de grilles critériées d’évaluation qui permettent de rendre les évaluations plus valides et d’automatiser un peu le feedback. En anglais, c’est plutôt sous le terme rubrics (ou scoring scales) que l’on rencontre ce type d’outil d’évaluation et de feedback. Avant d’aborder cette question dans une prochaine note, voici une série d’exemples de « rubrics » adaptés aux cours universitaires, proposés par la Indiana University Kokomo. Il s’agit d’outils pour évaluer différentes productions souvent demandées aux étudiant-e-s dans différentes disciplines.

Nicol, D. (2007). Principles of good assessment and feedback: Theory and practice. Dans REAP International Online Conference on Assessment Design for Learner Responsibility, 29th-31st May, 2007. Retrouvé de http:/www.reap.ac.uk/public/Papers/Principles_of_good_assessment_and_feedback.pdf (PDF, 135 Ko).

Read Full Post »

« Newer Posts